AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 6:09

JILIAN LEE DAVIES.


✃ IDENTITY


NOM(S) ET PRENOM(S) ✂️ Jilian Lee Davies. AGE ✂️ 32 ans. STATUT SOCIAL ✂️ Mariée. GRADE ✂️ Titulaire SPÉCIALITÉ/MÉTIER/SERVICE ✂️ Traumatologie. CARACTÈRE ✂️ Indépendante, directe, sans tabou, énergique, positive, fonceuse, égoïste, impatiente, sans scrupule, crue, acharnée.


✃ CURRICULUM VITAE



« Je suis née à Las Vegas. La ville factice par excellence. Là où l’on vous fait croire que vous vous trouvez à Venise ou Paris alors que vous n’êtes que dans le hall d’un hôtel. Mais il n’y avait pas que la ville de factice dans ma vie; ma famille elle aussi était totalement fausse, du toc, rien qu’une illusion... »

Cela faisait des mois, sûrement même des années que ce manège durait, mais Jilian y était tellement habituée qu’elle ne comptait plus les heures durant lesquelles ses parents se disputaient. Et comme à chaque fois qu’une nouvelle dispute éclatait, elle posait ses mains sur les oreilles de sa petite sœur venue se réfugier dans son lit. Ce soir-là, la raison de tous ces cris était une banale histoire de plat servi froid pour le souper. Jill avait beau être encore jeune, elle comprenait pourtant parfaitement ce qu’il se passait. Et cette situation devenait lentement invivable. Alors lorsqu’elle avait 12 ans et que le divorce de ses parents lui fut annoncé, elle fut soulagée, tandis que d’autres à sa place sont anéantis. Alors qu’elle pensait que toute cette histoire était terminée, que tout serait à nouveau normal, elle déchanta rapidement.
Les disputes n’étaient désormais plus directes, mais s’étaient transformées en guerre tapie dans l’ombre entre les deux partis qui cherchaient par tous les moyens à devenir le ou la préférée de ses filles. Vu de l’extérieur, ça avait du bon; les deux jeunes filles partaient en vacances sans cesse, elles recevaient des montagnes de cadeaux et leurs moindres désirs étaient assouvis. Mais en réalité elles n’étaient plus que des objets dont leurs parents se servaient pour gagner leur guerre stupide et infondée.

Puis Mary, la maman de Jilian tomba malade, on lui diagnostiqua un cancer du sein. Un cancer sorti de nulle part, foudroyant, qui eut raison de la mère en à peine deux mois. Le père avait gagné la guerre, mais à quel prix?
Jilian totalement anéantie par la perte de sa maman sombra dans la dépression. Elle qui avait toujours pensé qu’elle n’aimait pas ses parents, qu’ils étaient des constantes de sa vie qu’elle pourrait facilement oublier, elle se retrouvait à présent devant un psy tous les mercredis après-midi. « Jilian faudra bien que tu me reparles un jour! En attendant mange! » Face à sa fille déprimée et qui refusait de lui parler et même de manger, son père était démuni. Il passait son temps à lui crier dessus, après tout c’est tout ce qu’il savait faire, non? « Maman n’est plus là alors tu me hurles dessus maintenant?! C’est vrai que la dernière fois ça était très efficace; un putain de cancer t’en as débarrassée! Y a plus qu’à attendre qu’il m’arrive la même chose. » C’était la première chose qu’elle disait à son père depuis l’enterrement de sa mère, et elle avait atteint son but; faire du mal à ce dernier. Elle se leva de table, laissant derrière elle sa petite sœur, et son assiette encore pleine. Et ce soir-là elle ne rentra pas de la nuit. Ce manège dura près d’une année, jusqu’à ce que le père décide que pour Jilian il vaudrait mieux qu’elle vive chez sa tante en Californie. Là-bas elle pourrait peut être se reconstruire et reprendre une vie équilibrée.


« On dit que nos années lycée sont nos plus belles années, mais moi je n’ai pas gardé de bon souvenir de mon adolescence. Elle avait débuté avec la perte de ma mère, et puis le reste ne fut qu’un immense chaos dont j’étais incapable de reprendre le contrôle. Alors je préfère dire que j’ai grandi sans jamais être une adolescente, car l’ado que j’étais n’a fait que se détruire au lieu de se construire. »

En Californie, on aurait espéré de Jilian qu’elle se calme. Qu’elle cesse de sortir, qu’elle se reconcentre sur ses études. Mais il n’y avait rien à faire. L’adolescente, qui venait de redoubler, ne bossait jamais, désobéissait à sa tante, et n’en faisait qu’à sa tête. La situation était délicate, mais Cassie savait qu’en réalité sa nièce n’était qu’une enfant au cœur brisé, qui n’avait besoin que de se reconstruire. Alors avec le temps elle apprit à l’apprivoiser, et doucement Jilian commença à lui faire confiance. La jeune femme commença même à reprendre de bonnes habitudes, même si la furie qu’elle avait été restait toujours là, enfouie quelque part. Il n’était pas rare qu’elle se batte au lycée, pour une simple remarque ou un regard de travers. Jilian était quelque peu ingérable dans ses relations avec les autres lycéens, mais au moins se concentrait-elle à nouveau sur ses études, c’était déjà un bon début. C’est d’ailleurs à cette époque que la jeune fille se décida pour sa carrière de médecin. A l’époque elle ne savait pas trop dans quoi elle s’embarquait, elle savait juste qu’elle voulait sauver des vies. Ironique pour cette fille qui avait cassé le nez d’une de ses camarades parce qu’elle avait osé lui dire un truc de travers!

« Jilian il faut que je te parle. » Pour seule réponse l’intéressée soupira en lâchant son sac par terre. Sûrement que le principal de son lycée avait appelé entre le moment où elle avait quitté son bureau et le moment où elle avait ouvert la porte d’entrée. Elle savait très bien ce que la suite de la conversation lui réservait; Cassie allait encore lui faire la morale, et elles s’énerveraient sur son comportement, et elle ne mangerait pas au souper préférant faire la gueule enfermée dans sa chambre toute la soirée. Mais alors que Jill s’asseyait en face de sa tante, cette dernière n’avait pas le même regard que d’habitude. « Qu’est-ce qui se passe? » Demanda Jilian soudainement inquiète, comprenant qu’elles n’allaient pas parler de son énième bagarre au lycée. « C’est ta sœur, elle a fugué. » Jilian resta un instant abasourdie par la nouvelle, sans pouvoir parler, ni bouger. Sa petite sœur qu’elle avait tant aimée avait fugué sans rien lui dire. C’est à ce moment-là que Jilian réalisa qu’elle avait perdu le contact avec sa cadette, que la distance avait eu raison de leur relation. Elle pleura, même si la jeune fille fut retrouvée trois jours plus tard, les larmes ne cessèrent de couler chaque nuit pendant plus d’un mois. La volonté que Jilian avait de ne pas revoir son père avait fini par avoir raison de sa relation avec sa sœur. Et lorsqu’elle voulu reprendre contact avec cette dernière, celle-ci la rejeta, lui reprochant de l’avoir abandonnée. Elle n’avait pas tout tort à vrai dire...


« André Brink a dit : "Une fois dans sa vie, juste une fois, on devrait avoir suffisamment la foi en quelque chose pour tout risquer pour ce quelque chose." Et c'est ce que j'ai fait, sans réellement m'en rendre compte. »

« Jilian! Attends! » La jeune femme s’arrêta dans l’immense couloir de l’université, livres et autres classeurs dans ses bras, bien trop chargée pour sa frêle carrure. Elle se retourna visage impassible, même si intérieurement elle frétillait comme une gamine, sachant qui venait de l’interpeler. Il s’appelait Alec, il était grand, beau, intelligent, et c’était son binôme en anatomie. Elle craquait pour lui, vraiment. Mais elle ne montrait rien, elle n’avait pas le temps pour une histoire d’amour, ou quoi que ce soit d’autre à vrai dire. Elle passait ses jours à l’uni et ses nuits à étudier, ayant réussi à décrocher une bourse elle se devait de réussir. « Oui ? » Comme elle jouait bien le jeu de la fille indifférente. « Je me disais qu’on pourrait réviser ce soir autour d’un café. Enfin si ça t’intéresse. » Et là, Jill s’entendit répondre un oui niais, sans qu’elle ne puisse rien y faire. Et c’est à partir de ce fameux café que tout commença entre Alec et Jilian sans qu'elle ne puisse rien y faire. Ils formaient un couple mal assorti au premier abord, lui très grand et musclé, elle minuscule et trop mince. Et pourtant, il fut celui qui réussit à canaliser toute la colère que la jeune femme ressentait depuis le décès de sa maman. Ils étaient amoureux, vraiment. Sans Alec sûrement que Jilian aurait fini par s’autodétruire, mais il lui apporta un équilibre qui manquait à sa vie.

Et quelque temps plus tard, les deux tourtereaux se retrouvaient couchés sur le lit, elle allongée sur sa poitrine. « Je t’aime Alec. » Ces mots avaient toujours le don de lui arracher un sourire, lui aussi l’aimait, et cela faisait trois ans déjà qu'ils avaient partagé ce café. A présent ils étaient tous les deux des internes, Jilian hésitant encore dans quel service se perfectionner. Tandis qu’Alec hésitait sur un sujet tout autre. « Jilian... et si on se mariait? » Ca y est il l’avait enfin demandé, et la réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre. Elle se redressa sur le lit, abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre. « T’es sérieux ? » Demanda-t-elle incrédule. « Bien sûr. » Il semblait si sûr de lui, que Jilian finit par l’embrasser, et entre deux baisers elle lui répondit oui.


« Une réputation c’est quelque chose qui vous précède et qui se forme dès le premier faux pas commis. Et puis vous pouvez faire tout ce que vous voulez pour vous en débarrasser, mais rien n’y fera, elle vous collera toujours à la peau. Alors autant l’accepter et en jouer, elle sera certainement votre meilleure amie la plus fidèle pour les dix prochaines années, minimum. »

Jilian se releva, prit ses habits et s’enferma dans la salle de bain. Lorsqu’elle en ressortit elle était rhabillée, recoiffée, prête à repartir à l’hôpital comme si rien ne s’était passé. L’interne dans le lit dormait encore, elle ne savait plus trop comment il s’appelait, Chuck? Nick? Ou peut être John? Enfin, le nom ne comptait pas, seul le fait qu’elle venait de tromper son mari comptait. Alec était parti en Afrique soigné des enfants défavorisés depuis près d’un an. Et alors qu’il aurait dû rentrer dans moins d’un mois, il avait téléphoné à Jilian lui annonçant qu’il restait là-bas. Il l’abandonnait alors qu’elle l’avait laissé partir pour réaliser son rêve. Alors ce soir-là, elle était allée boire un verre au bar en face de l’hôpital pour oublier, et y avait rencontré Rob, ou Oliver, enfin bref cet interne. Et quelques verres plus tard elle s’était retrouvée dans son lit à tromper son mari. Et alors qu’il n’aurait dû n’être qu’une erreur de parcours dont Alec n’entendrait jamais parler, Jill remit ça le lendemain avec David (comme elle décida de l’appeler ne voulant pas connaître son véritable prénom). Jilian était anéantie et sûrement que la solution qu’elle avait trouvé pour oublier sa peine n’était pas la meilleure, mais ne se considérant désormais plus comme la femme d’Alec – il l’avait clairement abandonnée donc il avait renoncé à elle – elle pouvait bien faire ce que bon lui semblait.

Alors qu’elle se changeait, Jilian fut interpelée par son amie, une autre titulaire. « Tu ne crois pas que ton comportement avec les internes va commencer à te faire du tort? » Jill dévisagea sa collègue arrêtant tout net son laçage de chaussures. « Mon comportement? En quoi mon comportement pourrait me nuire? Je suis une adulte, je fais ce que je veux avec d’autres adultes consentants. A ce que je sache ce qu’il se passe dans mon lit ne se répercute pas dans ma salle d’op’! » Enervée la jeune femme quitta le vestiaire en claquant la porte derrière elle. Il était vrai qu’être devenue la titulaire qui couche avec des internes n’était pas la réputation la plus reluisante à avoir dans un hôpital, mais Jill était majeure et vaccinée elle n’avait pas besoin qu’on vienne lui faire la morale sur ses agissements. Certes aux yeux de beaucoup elle était une femme infidèle, car peu connaissait la véritable histoire avec son mari qui n’était plus réapparu depuis presque deux ans, mais Jilian s’en foutait. Elle ne voulait plus avoir de compte à rendre à quiconque, elle vivait sa vie comme elle le voulait et cela lui allait très bien pour l’instant. D’ailleurs elle aperçut un résident en pédiatrie plutôt à son goût, et oubliant son agacement précédent elle alla lui dire bonjour, et faire un brin de causette. Et avec un peu de chance peut être que ce soir-là elle ne serait pas seule pour dormir...



✃ YOUR FACE HIDDEN


PRENOM/PSEUDO ✂️ Bismuth. AGE ✂️ 22 ans. COMMENT TROUVES TU LE FORUM ✂️ J'adore. STAR SUR TON AVATAR ✂️ Natalie Portman. SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTE ✂️ Inventé. UN DERNIER MOT ✂️ Merci à Tumblr pour mes gifs



Dernière édition par Jilian Lee Davies le Mer 12 Oct - 8:06, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drizzle L. Heddington
ADMIN ♦ Nous sommes les gardiens des autres .
avatar

♦ Messages : 1155
♦ Date d'inscription : 17/12/2010
♦ Dans le service : de cardiologie
♦ Citation : J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. Mark Sloan.


- HERE WE STAND.
Statut : Célibataire
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 6:15

Han mon bébé d'amour de Portman
j'exiiiges un lien !

Bienvenuuue (a)

_________________



It's a very crazy stupid love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Hasting
FUNNY BOY ◢ règle n°1, Toujours partir avant le petit-déjeuner.
avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 06/10/2011
♦ Dans le service : Pédiatre


MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 7:59

Portman
Le gif en plus Razz Razz
Bienvenue parmi nous Very Happy

_________________
❧ YOU ARE MY EXCEPTION.
«À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 8:16

Merci Drizzle & pas de souci pour le lien

Mirci Cooper, le gif va de paire avec le personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Hasting
FUNNY BOY ◢ règle n°1, Toujours partir avant le petit-déjeuner.
avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 06/10/2011
♦ Dans le service : Pédiatre


MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 8:19

Jilian Lee Davies a écrit:


Mirci Cooper, le gif va de paire avec le personnage

Je sens que Cooper & Jilian vont bien s'entendre dans ce cas

_________________
❧ YOU ARE MY EXCEPTION.
«À la fin de la journée, ce que nous voulons vraiment, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, et faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan K. Spencer

avatar

♦ Messages : 349
♦ Date d'inscription : 30/12/2010
♦ Dans le service : Neurochirurgie


- HERE WE STAND.
Statut : Célibataire
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 8:40

Bienvenue sur le forum ♥

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreah Heddington

avatar

♦ Messages : 42
♦ Date d'inscription : 09/10/2011
♦ Dans le service : neurochi'


- HERE WE STAND.
Statut :
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Lun 10 Oct - 9:07

Portman ! Ayayaaaaa !

Bienvenue collègue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mar 11 Oct - 8:08

Merci vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Winslow

avatar

♦ Messages : 24
♦ Date d'inscription : 11/10/2011
♦ Dans le service : Neuro


MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mar 11 Oct - 8:34

Bienvenue et très bon choix I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mar 11 Oct - 17:53

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mar 11 Oct - 22:54

Bienvenue parmi nous I love you
Jillian, j'aime ce prénom, et avec la sublime Portman en plus
Revenir en haut Aller en bas
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mer 12 Oct - 7:06

Merci
Amber c'est un canon cte fille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mer 12 Oct - 8:07

Désolée du DP mais j'ai finiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Bradford
~ BREAK ME OFF, TIE ME DOWN
avatar

♦ Messages : 1297
♦ Date d'inscription : 09/10/2010
♦ Dans le service : Chirurgie, aimerait se spécialiser en chirurgie cardiaque
♦ Citation : « Mon problème, c'est toi. Tu es mon poisson du pénis. Tu t'es faufilé à l'intérieur et tu t'es installé et maintenant je ne peux plus bouger, ou parler, ou réfléchir, ou faire pipi sans avoir la sensation qu'il y a un parasite qui me broute les organes. »


- HERE WE STAND.
Statut : En couple.
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mer 12 Oct - 8:19


ATTRAPES TON BISTOURI !

« Je suis le chef Gordon, mais tu devais déjà te douter de qui je suis,

Bienvenue au Menphis Wave. Peut être fais tu déjà parti de l’équipe mais je préfère toujours faire un léger petit discours pour chaque nouvelle année. Je sais au combien cela peut être agaçant mais il faut bien passer par là. Maintenant que tu fais parti intégrante de l’hôpital qu'importe ton service de prédilection, j’espère te voir à l’œuvre et non pas flâner dans les couloirs à flirter avec tout ce qui bouge.

Sachant que tu es titulaire, je ne te rappelle pas qu'ici c'est toi le maitre et principalement dans ton service. Taches donc de bien mener tes résidents à la baguette ou bien je serais dans l'obligation de te sanctionner toi. Je te rappelle que des appartements sont à ta disposition près de l’hôpital. C'est toujours mieux pour arriver à l'heure. A moins que tu n'es déjà ton propre chez toi...

Mais revenons à des points plus professionnels. N'oublies pas de te présenter au secrétariat pour te recenser. Encore? me diras tu, mais c'est important que je saches qui travaille dans mon hôpital et surtout dans quel service. (c'est ici)

Voila, si tu as des questions, je suis dans mon bureau, mais tu peux toujours faire appel à l’équipe administrative (Teddy, Drizzle ou Emma) pour t’épauler. Une bonne année parmi nous et surtout, au travail ! »

_________________

«Vous vous arrêtez une seconde et vous restez en arrière... Plus on tente d’aller de l’avant, plus le fait de ne jamais regarder en arrière est tentant. Le passé fait toujours surface pour nous botter le cul. Parfois on apprend de nouvelles choses sur le passé, qui changent tout ce que nous savons sur le présent.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://how-to-save-a-life.superforum.fr
Jilian Lee Davies

avatar

♦ Messages : 66
♦ Date d'inscription : 10/10/2011
♦ Dans le service : Traumatologie
♦ Citation : « Longtemps, mon seul but dans la vie était de m'autodétruire. Puis, une fois, j'ai eu envie de bonheur. C'est terrible, j'ai honte, pardonnez-moi : un jour j'ai eu cette vulgaire tentation d'être heureuse. Ce que j'ai appris depuis, c'est que c'était la meilleure manière de me détruire. »


- HERE WE STAND.
Statut : Mariée
Relations :

MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   Mer 12 Oct - 8:26

Merci tout plein =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jilian ─ Not all scars show, not all wounds heal. Sometimes you can't always see the pain someone feels.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show
» The Uchuu Show e Youkoso
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO SAVE A LIFE :: SECOND STEP :: ✃ FICHES DE PRÉSENTATIONS :: ▷ VALIDEES-