AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:01

MERCURY EVELYN JOAN (ALLEN) BURKE.



✃ IDENTITY


NOM(S) ET PRENOM(S) ✂ Mercury, comme le nom de famille du célèbre chanteur de Queen, et en son hommage d'ailleurs, ce dont je suis on ne peut plus fière. Mon second prénom est Evelyn, qui est d'ailleurs celui de ma mère, et que je porte tout aussi fièrement. Et le dernier, oui parce qu'il y en a un troisième, est Joan. Celui-là, par contre, je ne sais absolument pas d'où il vient, m'enfin bon... Fut un temps, mon nom de famille était Allen. Mercury Allen, c'était moi avant de l'épouser, lui. Aujourd'hui, je suis Mercury Burke, et j'aime ça. AGE ✂ J'ai déjà vingt-huit ans, et j'avoue que je commence un peu à me faire vieille... STATUT SOCIAL ✂ Mariée à un certain Soul Burke, un fameux neurochirurgien absolument sexy et doué GRADE ✂ Secrétaire médicale SPÉCIALITÉ/MÉTIER/SERVICE ✂ Secrétariat. CARACTÈRE ✂ Tendre, fidèle, sensible, optimiste, timide, organisée, très modeste, à l’écoute, ponctuelle, fiable, malchanceuse, compréhensive, courtoise, cultivée, têtue.



✃ YOUR FACE HIDDEN


PRENOM/PSEUDO ✂ ASK! AGE ✂ 19 ans.COMMENT TROUVES TU LE FORUM ✂ Magnifiquement bien réussi (a) Oui, ça ne veut RIEN dire, mais vous comprenez... STAR SUR TON AVATAR ✂ Rachel McAdams SCENARIO OU PERSONNAGE INVENTE ✂ Personnage inventé. UN DERNIER MOT ✂ Je vous aime déjà !



Dernière édition par Mercury E. Burke le Jeu 13 Oct - 6:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:01

✃ CURRICULUM VITAE



« Il était une fois », début de phrase très idyllique provenant en règle générale d’un conte de fée. Cette phrase a fait rêver plus d’une petite fille, n’est-ce pas ? A vrai dire, je suis sûre que vous qui lisez ces mots, aussi, vous en aviez rêvé. Mercury n’est pas l’exception qui confirme la règle. Elle aussi à rêvé d’être une princesse, vêtue d’une somptueuse robe. Elle aussi à rêvé qu’un jour, un prince viendrait la délivrer, la sauver d’un mal quelconque qui rôdait sur elle. Et vous savez quoi ? Elle continue d’y croire. Elle continue de croire que tout le monde trouve chaussure à son pied, et qu’il n’y a qu’une seule et unique personne faite pour chacun d’entre nous. Son prince. Et les autres dans l’histoire ? Au final, ils ne sont que des figurants. Un chapitre de la vie de chacun, mais jamais le personnage principal, jamais celui avec qui l’héroïne finira sa vie. Oui, elle croit toujours à ces histoires de petites filles, parce qu’elle, elle a trouvé l’homme de sa vie.

Il y a vingt huit ans de cela, la petite Mercury Evelyn Joan Allen vint sur terre, pour le plus grand bonheur, de ses parents. Evelyn, la maman de la petite fille, avait souffert durant des heures. La pauvre… Mais au final, elle avait été bien récompensée puisqu’enfin, elle pouvait tenir sa fille dans ses bras. De son côté, Perry était ému. Sa fille était enfin là, en chair et en os, avec eux, après neuf mois d’attente insoutenable. Oui, ce 17 mai était le plus beau jour de la vie des Allen. Inutile de vous raconter que pendant les semaines et les mois qui suivirent, Mercury leur en fit voir des vertes et des pas mûres. A croire que ça l’amusait de ne pas les laisser dormir. De plus, elle avait tout le temps faim, et voulait toujours être prise dans les bras, comme n’importe quel bébé d’ailleurs. Enfin bref, ses premières années de vies se déroulèrent totalement normalement. Elle apprit à marcher, à parler, à faire ses besoins sur un pot, à ne pas manger ses jouets, etc… En résumé, elle se comportait comme n’importe quelle petite fille. Son entrée à l’école se fit tout à fait normalement, et c’est à partir de ce moment que la fillette se découvrit au fur et à mesure une soif de savoir grandissante. Elle ne cessait de poser des questions à sa maitresse d’école lorsque celle-ci commençait à leur expliquer quelque chose. Elle jouait avec les autres enfants lors de la récréation, et s’amusait tout en apprenant lors des autres heures. Bref, rien d’anormal.

La famille Allen ne roulait pas sur l’or, mais ce n’est pas pour ça qu’ils n’étaient pas heureux, bien au contraire. Mercury n’avait certes pas la dernière poupée à la mode, mais cela ne l’empêchait en rien de s’épanouir. Ce qu’il lui fallait pour cela, c’était de l’amour. Rien de plus, rien de moins. L’amour de ses parents, de ses grands-parents, de sa famille en général, suffisait à la remplir de bonheur. Malgré tout, elle se laissait aller à rêver, et aurait voulu avoir plus. Seulement, elle ne le faisait pas savoir à l’époque. Lorsqu’elle eut six ans, pour son anniversaire, la fillette reçue alors un petit cahier, qui n’allait pas tarder à lui servir de journal intime, accompagné d’un livre, son premier. Jusque là, elle n’avait jamais eut de livre à elle. Ses parents se contentaient d’en emprunter à l’a bibliothèque et de lui faire la lecture. C’est de là qu’est né ce culte pour le prince charmant, et cet amour pour la littérature, et l’écriture. Les deux vont de paire avec elle. Après avoir déposé un baiser sur la joue de chacun de ses parents, la fillette fila dans sa chambre, attrapa un stylo sur le bureau, et se laissa tomber sur son lit. Elle ouvrit alors le petit cahier, et se mit à écrire, spontanément.

« Cher journal,

Maman et papa m’ont expliqué que c’est comme ça qu’on faisait. Dès qu’on t’ouvrait et qu’on voulait te dire quelque chose, il fallait écrire ça. C’est une sorte de formule magique ? Si je ne le mets pas, ça voudra dire que tu révèleras ce que je t’écrirais ? Oh non ! S’il te plait ! Pardonne-moi si un jour je l’oublie, et ne dit rien à personne. C’est entre toi et moi, et rien que nous deux. Juré ? Je vais faire comme si tu me l’avais juré. Je viens de te recevoir, pourtant, je t’aime déjà à un point inimaginable. Moi, c’est Mercury. J’ai six ans aujourd’hui même, et je n’aime pas mon prénom. T’as déjà vu une princesse qui s’appelait Mercury toi ? Pas moi. Il y a Ariel, Jasmine, Pocahontas – encore que celui-là est bizarre aussi -, Raiponce, Belle, Aurore, Cendrillon, et j’en passe. Et bizarrement, elles trouvent toutes leur prince charmant. Moi aussi j’en veux un ! Tu crois qu’il viendra bientôt ? Il est pas obligé d’avoir de cheval blanc tu sais. Un jour, il viendra, et on se mariera, et on aura beaucoup d’enfants, et on sera heureux. Je serais moi aussi une princesse. Enfin, j’espère. Tu sais, mes copines, elles ont de la chance quand même. Naomi, par exemple, elle a déjà un amoureux. Thomas. Tu crois que c’est son prince ? En tout cas, Thomas, il est beau. Je l’aurais bien aimé en prince, moi aussi. Et Judith, elle a de la chance parce qu’elle, elle a que des belles robes de princesse. Pourquoi j’en suis pas une moi, hein ? Si seulement…
Je n’ai pas écrit beaucoup aujourd’hui, mais je dois te laisser, papa et maman m’appellent. Bisous. »

Tels furent ses premiers mots dans celui qui contiendrait le moindre de ses secrets. Telle naquit sa passion pour l’écriture.



Les années passent, et la petite fille grandit vite et bien, malgré que les moyens manquent un peu. Plus elle grandit, plus elle envie ses amies. A l’époque, elle ne comprenait pas bien que l’argent ne faisait pas le bonheur. Elle ne demandait qu’à être aimée, mais, malgré tout, elle aurait voulu être comme les autres, et avoir les mêmes choses qu’eux. C’est que mine de rien, c’est pesant d’être plus « pauvre » que les autres. En même temps, avec le salaire de serveuse d’Evelyn, et celui de plombier de Perry, ils n’allaient pas loin, c’était sûr. Mais c’était déjà mieux que rien. Avec le temps, la petite fille entretient son amour pour les mots. Elle passe la plupart de son temps à la bibliothèque, après l’école, et lit et emprunte des tonnes de romans. Qu’ils parlent d’aventure, d’histoire d’amour à l’eau de roses, de monstres, etc, cela lui est totalement égal. Elle veut juste satisfaire son imagination. Au final, son enfance se passe plutôt bien. Elle est aimée, et c’est l’essentiel.

Arriva ensuite l’adolescence, un cap souvent difficile à franchir pour certain. Encore que pour la demoiselle, cela se passa plutôt bien. Disons qu’il aurait pu y avoir pire. Mercury aimait apprendre, et aimait lire. Vous imaginez donc qu’elle était souvent pointée du doigt en tant que rat de bibliothèque, mais, au final, elle s’en moquait. Elle faisait ce qui lui plaisait. C’était sa vie et non la leur, alors bon… C’est aussi à cette époque, alors qu’elle n’avait que seize ans, pendant sa dernière année, qu’elle rencontra Soul. Ce fut en cours de littérature, et elle se souviendrait toujours de leur rencontre. Il était assis juste devant elle ce jour-là, et Mrs Vernon venait d’interroger Soul, sachant pertinemment qu’il n’avait pas écouté, et qu’il ne connaissait pas la réponse. En même temps, comment un garçon assez populaire qui n’en avait rien à fiche de la littérature pouvait savoir qui a écrit « Les Misérables » ? Cela relevait de l’impossible, non ? Mercury ne savait pas trop pourquoi, mais elle avait envie de l’aider. Elle se pencha alors discrètement et lui souffla la réponse, tandis qu’un ami du jeune homme avait attiré l’attention de Mrs Vernon afin de lui laisser du temps pour trouver quelque chose pour lui clouer le bec.

MERCURY ▬ Victor Hugo, chuchota-t-elle.

Instantanément, le jeune homme se retourna vers elle, d’un air de dire « Pourquoi tu fais ça ? » et « T’es sûre ». Elle hocha simplement la tête, tandis qu’il se retournait déjà et attendait que la Mrs Vernon revienne à lui, si elle n’avait pas oublié entre temps. La jeune adolescente se dit qu’il devrait être ravi d’avoir l’occasion de lui clouer le bec. Sauf qu’elle se trompait. Quand elle revint vers lui, la seule chose qu’il trouva à lui répondre était « Je n’en ai pas la moindre idée, mais avec un nom pareil, ça ne doit pas voler bien haut. ». Bien sûr, ça avait fait rire ses amis. Mrs Vernon, elle, avait l’air d’être horrifié. En même temps, elle avait de quoi ! Insulté de cette manière Victor Hugo ! N’importe quoi ! Le reste de l’heure, l’adolescente n’écoutait plus vraiment, se demandant plutôt pourquoi il n’avait pas voulu dire la bonne réponse. De même qu’elle essayait de remettre un nom sur ce visage. Ils n’étaient ensembles qu’en littérature, elle croyait. En fait, elle n’en savait rien, ne prêtant jamais beaucoup d’attention aux autres qui ne cessaient de lui coller des étiquettes… Du coup, elle ne savait pas que Soul, c’était son prénom, était un jeune homme travailleur, et malgré son côté rigolo, il avait de très bons résultats scolaires. Quand arriva la sonnerie, elle rassembla ses affaires et quitta la pièce. L’heure du déjeuner venait d’arriver. Mais quelle ne fut pas sa surprise, en sortant, de voir le jeune homme faire barrière devant elle.

MERCURY ▬ Je peux t’aider ?
SOUL ▬ Euh… Je voulais juste te remercier pour tout à l’heure, tu sais avec Hugo.
MERCURY ▬ Pourquoi ? Tu ne t’en aie pas servi ?
SOUL ▬ C’est l’intention qui compte, euuh…
MERCURY ▬ Mercury, c’est comme ça que je m’appelle.
SOUL ▬ Très joli prénom. Dans ce cas, merci Mercury.
MERCURY ▬ Je t’en prie…

Elle voulu qu’il lui dise son prénom, lui aussi, mais il faisait la sourde oreille. Exprès bien sûr, ce qui avait eu le dont de l’agacer légèrement. Elle soupira, et c’est à ce moment qu’il se rapprocha un peu d’elle, et lui glissa un petit « Soul » à l’oreille. Émoustillée en sentant son souffle dans son cou quand il se recula légèrement, elle sourit timidement avant d’ajouter.

MERCURY ▬ Dans ce cas, je t’en prie, Soul.

Et c’est sur cette bonne note, elle s’en alla, lui souriant une dernière fois. C'est à ce moment précis, qu'elle apprécia un peu plus son prénom. Bien sûr, elle écouta aussi Queen et tomba littéralement amoureuse de Freddie Mercury. Bref. Voilà leur première rencontre. Assez banale, autrement dit. Durant le reste de l’année, ils se fréquentèrent un peu, en tant qu’amis, et encore, bien que la jeune adolescente était loin d’être insensible au charme de Soul, mais à l’époque, il avait une petite amie dont elle ne se souvenait même pas le nom, et qui faisait partie de l’équipe des pom-pom girls. Autrement dit, Mercury ne lui arrivait pas à la cheville, enfin c’est ce qu’elle pensait. Et c’est à la fin de l’année scolaire qu’ils se perdirent malheureusement de vue.



Mercury se lança d’abord dans des études littéraires, sa première passion. Elle aimait lire, et parler bouquin, alors quoi de mieux qu’un cursus littéraire pour la satisfaire ? Le seul problème, c’est qu’elle ne savait pas ce qu’elle voulait faire, à cette époque. Autrement dit, c’était plutôt une solution de secours pour éviter de ne rien faire et d’aller bosser comme caissière dans un supermarché. Malgré tout, la littérature la passionnait, et elle aimait toujours autant étudier. Sauf que voilà, l’idée de devenir secrétaire médicale lui traversa l’esprit, en voyant celle de son médecin traitant. Elle avait le sourire, elle était courtoise, et elle avait toujours le don de rassurer les gens, même s’ils n’avaient qu’un simple rhume. Ca lui plaisait bien ça. D’autant plus que pour exercer ce métier, une bonne connaissance de la syntaxe était indispensable, et la jeune femme aimait aussi beaucoup écrire. C’est donc, après sa première année de lettre, qu’elle abandonna ce parcours pour se lancer dans le secrétariat médical. A vrai dire, le monde de la médecine lui avait toujours plu, mais elle avait tout de suite sentit qu’elle n’avait pas l’étoffe d’être médecin, ni le courage à vrai dire. Et puis, elle préférait être commandée que commander, dans le monde du travail en tout cas. La jeune femme obtint son diplôme avec brio, ce qui la remplit de joie, et trouva un travail dans un cabinet non loin de chez elle, pour un médecin traitant. Elle aurait préféré bosser dans un hôpital, mais pour débuter, elle savait qu’elle ne pouvait pas faire la difficile. Elle resta dans ce cabinet jusqu’à ses vingt-trois ans, où elle en eut marre de ce Dr Abbot qui lui faisait des avances sans arrêt.

C’est à ce moment là qu’elle postula ici, et qu’elle fut engagée, pour son plus grand bonheur. Mercury savait que le travail dans un hôpital était différent de celui d’un cabinet, et que la pression était là, même si elle n’était pas médecin, mais ça lui plaisait. Parce que oui, travailler en tant que secrétaire médicale dans un hôpital était loin d’être de tout repos. Tantôt Dr machin voulait le dossier de Mr X qui était aux archives, tantôt Dr bidule l’appelait pour une nouvelle commande de matériel, tantôt la famille d’un patient venait prendre des nouvelles – qu’elle n’avait bien sûr pas. Bref, c’était exténuant, et il y avait des moments où la jeune femme n’avait pas une minute pour elle. Sans oublier qu’il fallait taper les comptes rendus, créer les dossiers, ou les archiver. C’était quelque chose, je vous l’assure. Bref. C’est, la même année, qu’elle entendit Soul au téléphone pour la première fois, quelques jours après son arrivée ici.

MERCURY ▬ Secrétariat Mercury, nouvelle secrétaire, bonjour.
SOUL ▬ Mercury comme Mercury Allen ?
MERCURY ▬ Oui, c’est ça… dit-elle interloquée.
SOUL ▬ Soul Burke à l’appareil, enfin, Dr Burke, résident en neurochirurgie. Ca fait longtemps… Comment vas-tu ? Euh, excuse-moi, ce n’est pas le moment. J’avais juste besoin d’un renseignement.
MERCURY ▬ Oh c’est toi ! Hum, tu as raison. Lequel ?
SOUL ▬ Serais-tu libre ce soir à diner ?
MERCURY ▬ Pardon ?
SOUL ▬ Pour être franc, je t’ai vu tout à l’heure. Tu avais l’air hyper concentrée et je n’ai pas voulu te déranger, donc, je t’ai appelé. Un diner pour rattraper le bon vieux temps, ça te dit alors ?
MERCURY ▬ Euh... Oui, bien sûr.
SOUL ▬ Vingt et une heure au restaurant le plus proche de l’hôpital ?
MERCURY ▬ Entendu.
SOUL ▬ Dans ce cas, parfait.

Il raccrocha le premier, laissant Mercury quelque peu désarçonnée face à cet appel. En tout cas, il n’avait pas perdu son habitude à dire « Dans ce cas » dès qu’il en avait l’occasion. Ainsi donc, Soul Burke était devenu résident en neurochirurgie ? Pas mal, il fallait bien l’avouer. Malgré tout, cela lui fit bizarre d’entendre sa voix, des années après. La jeune femme comprit rapidement pourquoi il lui avait donné rendez-vous près de l’hôpital. En étant médecin, il fallait s’attendre à être appelé à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour une urgence. Le reste de la journée se passa plutôt rapidement, et, une fois qu’elle eut terminée sa journée de travail, elle se rendit donc au restaurant le plus proche, qu’elle ne connaissait pas, et fut surprise d’y voir Soul déjà installé. Confuse, elle s’excusa du retard, tandis qu’il lui souriait et la fit s’asseoir. Ce soir-là était celui de leurs retrouvailles, mais aussi celui de leur premier diner en tête à tête, bien qu’il fût de courte durée. Un bus s’était renversé – on ne savait d’ailleurs pas trop comment – et Soul était contraint de retourner à l’hôpital. Ce fut à son tour de s’excuser avant de s’en aller tout en déposant un rapide baiser sur la joue de Mercury, et en disant à un serveur de mettre ça sur sa note, qu’il viendrait régler dès demain. Apparemment, ce n’était pas la première fois qu’il venait ici. Mercury mourrait de faim et se décida à finir son plat, avant de quitter le restaurant en saluant le serveur et en le remerciant.

Finalement, au bout de quelques semaines, le premier baiser entre Soul et Mercury arriva, dans les escaliers de l’hôpital. Super romantique, mais passons. En même temps, Soul avait été bipé pour une urgence en neurochir’ et Mercury, elle, avait pas mal de boulot devant elle. Aussi furtif que fût leur baiser, il n’en resta pas moins magique – pour elle en tout cas. C’est ainsi qu’au fil des jours, des semaines, et des mois, une relation durable s’installa entre eux. Aucun doute, la jeune femme était amoureuse. On ne peut plus amoureuse même. Oui, elle était persuadée que c’était lui, l’homme de sa vie. Elle n’en fût que plus convaincue encore lorsqu’il lui avoua clairement, pour la première fois ses sentiments pour elle.




Deux ans plus tard, alors qu’ils sont tous deux âgés de vingt-cinq ans, Soul la demande en mariage. Ils ne vivaient pas encore ensembles, à l’époque, estimant qu’un chez eux serait peut-être trop tôt, et ne trouvant pas le temps d’en discuter, mais ils possédaient chacun la clé de l’appartement de l’autre, et se mettait d’accord pour se retrouver chez lui, ou chez elle. Au final, ils vivaient ensembles, à peu de choses près, mais dans les deux appartements en même temps. Ce soir-là, alors que la jeune femme rentra chez-elle, extenuée et seule, elle fut surprise de voir Soul devant elle, en… Costard ?!

MERCURY ▬ Soul ? Qu’est-ce que tu fais là ? Et pourquoi tu portes un costard ?
SOUL ▬ Tu poses beaucoup trop de questions, tu le sais ? Mais, pour te répondre, je t’ai réservé une petite surprise.
MERCURY ▬ Ah oui ? Et quelle est-elle ?
SOUL ▬ Un diner aux chandelles.
MERCURY ▬ Oh, dit-elle impressionnée par les efforts de Soul qui venait de s’écarter, lui offrant une vue sur la table qu’il avait dressée.
SOUL ▬ Ravi que ça te plaise.
MERCURY ▬ C’est magnifique. Ceci dit, tu ne m’as toujours pas dis pourquoi tu portes un costume !
SOUL ▬ Il est l’heure de passer à table très chère, dit-il en entendant la sonnerie de la minuterie retentir.

Ainsi, il avait même préparé le repas ? Et bien dis donc ! Il l’impressionnait pour le coup ! Tout en dinant, ils discutèrent, de choses et d’autres. Ce ne fut qu’après le dessert que la jeune femme reposa sa question concernant le costume, pour la énième fois de la soirée. Soul ne tarda pas à se mettre à genoux, et à lui faire sa demande, donnant bien sûr à la jeune femme des étoiles dans les yeux.

SOUL ▬ Mercury Evelyn Joan Allen, veux-tu devenir ma femme ?
MERCURY ▬ Oui, bien sûr que oui !

C’est ainsi, qu’un an plus tard, à l’âge de vingt-six ans, ils se marièrent enfin devant leurs familles, leurs amis, et leurs connaissances – invitant même un bon nombre de leurs collèges de travail de l’hôpital – qui étaient on ne peut plus ému. Mercury Allen venait officiellement de devenir Mercury Burke. Madame Burke. Madame Dr Burke. Ca sonnait bien, c’était vrai. Oui, ça lui plaisait pas mal. Pour le meilleur et pour le pire, ils étaient à présent mari et femme. C’est également à cette époque-là, qu’ils prirent enfin le temps de déménager. N’arrivant pas à se mettre d’accord pour choisir un de leur appartement respectifs, ils coupèrent la poire en deux et allèrent s’installer dans un nouvel appartement qui serait bientôt leur chez eux. Autrement dit, tout allait bien dans le meilleur des mondes.



Deux années passèrent et l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre – ou en tout cas celui de Mercury, loin de s’imaginer ce qui se trame aujourd’hui – ne changea pas pour un sous. Ils discutèrent tous les deux, durant ce laps de temps, de l’éventualité d’avoir un enfant, mais se mirent d’accord pour attendre, tous deux très pris par l’hôpital, par exemple, et n’étant pas forcément prêts pour cela. Mais, la vie vous réserve bien des surprises. Alors que Soul a une aventure extraconjugale dont Mercury n’a pas la moindre idée, et qu’elle ne soupçonne même pas, celle-ci apprends sa grossesse, ce qui l’effraye un peu. Elle ne tarde pas à le dire à Soul, et ensemble, ils décident de finalement le garder. Je suis sûre que vous vous demander à quoi joue Soul, non ? Et bien, je ne le sais pas moi-même… Toujours est-il que si Mercury, enceinte de trois mois et demi à présent et en plein chamboulement hormonal, l’apprends, il risque de passer un sale quart d’heure… Mais ce que Mercury ne sait pas non plus, c’est qu’il est partagé entre les deux femmes… Il est perdu, et ne sait plus où il en est. Il sait qu’un choix l’attends, mais a bien du mal à se décider…



Dernière édition par Mercury E. Burke le Jeu 13 Oct - 6:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sutton Fawkes

avatar

♦ Messages : 41
♦ Date d'inscription : 12/10/2011
♦ Dans le service : En traumatologie : Paralysée suite à un accident de la route il y a trois mois.
♦ Citation : Mais moi aussi j'suis bien avec toi... J'suis même très bien, mais j'en ai rien à foutre que tu sois bien avec moi. J'veux qu'tu sois avec moi.


- HERE WE STAND.
Statut : célibataire.
Relations :

MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:04

RACHEL. I love you
On a fini par se retrouver sur un forum (a). J'suis la compatriote de la région de la choucroute si tu te souviens (a). * Espère ne pas se tromper sinon je vais passer pour THE boulet *

Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Bradford
~ BREAK ME OFF, TIE ME DOWN
avatar

♦ Messages : 1297
♦ Date d'inscription : 09/10/2010
♦ Dans le service : Chirurgie, aimerait se spécialiser en chirurgie cardiaque
♦ Citation : « Mon problème, c'est toi. Tu es mon poisson du pénis. Tu t'es faufilé à l'intérieur et tu t'es installé et maintenant je ne peux plus bouger, ou parler, ou réfléchir, ou faire pipi sans avoir la sensation qu'il y a un parasite qui me broute les organes. »


- HERE WE STAND.
Statut : En couple.
Relations :

MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:05

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche

_________________

«Vous vous arrêtez une seconde et vous restez en arrière... Plus on tente d’aller de l’avant, plus le fait de ne jamais regarder en arrière est tentant. Le passé fait toujours surface pour nous botter le cul. Parfois on apprend de nouvelles choses sur le passé, qui changent tout ce que nous savons sur le présent.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://how-to-save-a-life.superforum.fr
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:06

Ohhhhhhh amie de la choucroute I love you
Oui, je me souviens, et non tu ne te trompes pas ! Dis-donc, quelle mémoire Shocked
Ca fait plaisir

Merci beaucoup à toutes les deux I love you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z. Jayson Avery-Windsord

avatar

♦ Messages : 138
♦ Date d'inscription : 11/10/2011
♦ Dans le service : **
♦ Citation : Certains pensent que le vol du corbeau guide les voyageurs jusqu'à leur destination, d'autres croient que la vue d'un corbeau solitaire est un heureux présage. Par contre si l'on en voit plusieurs à la fois les ennuis sont à prévoir, enfin voir un corbeau avant la bataille signifie que la victoire est à vous.


- HERE WE STAND.
Statut : Célibataire
Relations :

MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:07

MA JUMINETTE D'AMOUR I love you

Garde moi un lien du tonnerre hein (a'

Bonne chance pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:09

Juminette que j'aime encore plus I love you
Pour le lien, c'est évident, tu me connais (a) Et puis, comment te dire non ?

En tout cas, merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:30

Sorry pour le dp, mais juste pour signaler que j'ai terminé (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Bradford
~ BREAK ME OFF, TIE ME DOWN
avatar

♦ Messages : 1297
♦ Date d'inscription : 09/10/2010
♦ Dans le service : Chirurgie, aimerait se spécialiser en chirurgie cardiaque
♦ Citation : « Mon problème, c'est toi. Tu es mon poisson du pénis. Tu t'es faufilé à l'intérieur et tu t'es installé et maintenant je ne peux plus bouger, ou parler, ou réfléchir, ou faire pipi sans avoir la sensation qu'il y a un parasite qui me broute les organes. »


- HERE WE STAND.
Statut : En couple.
Relations :

MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 6:42


ENFILES TES GANTS !

« Je suis le chef Gordon, mais tu devais déjà te douter de qui je suis,

Bienvenue au Menphis Wave. Peut être fais tu déjà parti de l’équipe mais je préfère toujours faire un léger petit discours pour chaque nouvelle année. Je sais au combien cela peut être agaçant mais il faut bien passer par là. Maintenant que tu fais parti intégrante de l’hôpital qu'importe ton service de prédilection, j’espère te voir à l’œuvre et non pas flâner dans les couloirs à flirter avec tout ce qui bouge.

Sachant que tu es membre intégrante du personnel, qu'importe ton métier, je ne te rappelle pas qu'ici tu as un rôle très important, j'attends donc de toi une très grande efficacité . Je te rappelle que des appartements sont à ta disposition près de l’hôpital. C'est toujours mieux pour arriver à l'heure. A moins que tu n'es déjà ton propre chez toi...

Mais revenons à des points plus professionnels. N'oublies pas de te présenter au secrétariat pour te recenser. C'est important que je saches qui travaille dans mon hôpital et surtout dans quel service. (c'est ici)

Voila, si tu as des questions, je suis dans mon bureau, mais tu peux toujours faire appel à l’équipe administrative (Teddy, Drizzle ou Emma) pour t’épauler. Une bonne année parmi nous et surtout, au travail ! »

_________________

«Vous vous arrêtez une seconde et vous restez en arrière... Plus on tente d’aller de l’avant, plus le fait de ne jamais regarder en arrière est tentant. Le passé fait toujours surface pour nous botter le cul. Parfois on apprend de nouvelles choses sur le passé, qui changent tout ce que nous savons sur le présent.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://how-to-save-a-life.superforum.fr
Mercury E. Burke

avatar

♦ Messages : 90
♦ Date d'inscription : 13/10/2011
♦ Dans le service : Partout en même temps


MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 7:36

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drizzle L. Heddington
ADMIN ♦ Nous sommes les gardiens des autres .
avatar

♦ Messages : 1155
♦ Date d'inscription : 17/12/2010
♦ Dans le service : de cardiologie
♦ Citation : J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. Mark Sloan.


- HERE WE STAND.
Statut : Célibataire
Relations :

MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   Jeu 13 Oct - 9:06

bienvenuuue

_________________



It's a very crazy stupid love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert   

Revenir en haut Aller en bas
 

MERCURY ☾ it's like wishing for rain as i stand in the desert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» Présentation de Blue Rain
» Heavy Rain [mission]
» Jonhatan Cullen, cavalier de Sunny Rain
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOW TO SAVE A LIFE :: SECOND STEP :: ✃ FICHES DE PRÉSENTATIONS :: ▷ VALIDEES-